7 très bons conseils impossibles à suivre quand on est une mère normale (finalement)

Bon, j’en suis à 3 mois de maternité, ça y est, le fameux « 4ème trimestre de grossesse » est terminé, et je pense avoir déjà répertorié un certain nombre de très bons conseils qu’on m’a donnés et qui, finalement, sont impossibles à suivre. Pourtant ils sont donnés avec beaucoup de bienveillance et d’assurance, mais juste, je suis à deux doigts de me dire qu’il s’agit en fait de légendes urbaines. Passons-les en revue.

#1 – Pour limiter les régurgitations, il faut maintenir le bébé en position verticale 10-15min après une tétée

DIX-QUINZE MINUTES. Déjà. Est-ce que les gens qui donnent ce conseil (en l’occurence le corps médical) se souviennent qu’un bébé ça mange la nuit et que quand la tétée est finie on a franchement la flemme de patienter 10/15min avec son bébé en position verticale? Et accessoirement, lui aussi, parce qu’au bout d’un moment il a finalement compris que c’est la nuit et aimerait retourner à son roupillon après son en-cas nocturne ?
Ensuite, il se trouve que de mon côté, j’ai un bébé qui régurgite justement au changement de position. Et comme il tète en position allongée, la virevolte à 45°, c’est le geyser assuré.
Et puis 10-15min, sérieusement. J’ai presqu’envie de dire LOL.

#2 – Il faut laisser le bébé pleurer un peu, parce qu’avant on faisait comme ça et personne en est mort

On est sûr de ça? Que personne en est mort? De pétage de plombs par exemple ? On a des sources ? Sans m’étendre sur le fait qu’on sait désormais que c’est inutile de les laisser s’époumoner des heures, soyons sérieux, c’est insupportable. Un bébé qui pleure c’est pile le genre de son qui déforme le temps et qui donne l’impression que 10min en durent 57. Pire que les cours de latin au collège, l’horreur.

#3- Le mieux pour couper les ongles d’un bébé ce sont des petits ciseaux

J’ai cru ça aussi moi aussi, parce que le bout est tout rond et on a l’impression qu’on ne pourra pas le blesser. Alors on essaye de passer une lame sous l’ongle et de couper sauf que c’est toujours trop épais pour vraiment bien aller dessous, on coupe à peine, en 3 fois par ongle, en lui tordant les doigts, et sans vraiment couper court.
In fine, le plus efficace, et j’ai découvert ça il y a 3 jours, c’est….suspens….LE COUPE-ONGLES. Celui qui est fait pour les bébés avec un long manche et une tête plus petite que les nôtres, certes, mais en fait il se trouve que ça a été inventé pour ça et pour résoudre la question du passage de la lame sous l’ongle etc. Bref. Le drôle est tout bien manucuré en ce moment et même pas besoin de lui tordre les doigts – ce qui permet de le faire quand il dort sans le réveiller, donc sans qu’il bouge, donc sans le blesser. Magie.

#4- Pour lui donner ses gouttes de vitamines et de probiotiques il faut lui surélever la tête

Pour éviter les fausses-routes. C’est logique en soit, sauf que physiquement, c’est le bordel : si la tête est surélevée, l’ouverture de la bouche (déjà pas simple à maintenir sur un nourrisson) a un angle tout pourri qui laisse très peu de marge de manoeuvre pour faire tomber la goutte à l’intérieur (vu qu’il faut éviter le contact avec la lèvre ou la langue), et pour le coup, 2 gouttes sur 3 lui tombent sur le menton. Au prix des gouttes, ça revient cher l’aide à la digestion.
Ma solution ? Quand il est couché et qu’il braille : la langue est bien relevée, je mets sous la langue, pas de fausse route, angle parfait, et ça donne un côté super utile aux chouineries.

#5- Pour le moucher, il faut lui injecter des pipettes de sérum physiologique dans le nez

Bon, en fait c’est tout à fait possible, mais c’est juste horrible à faire. Regardez une narine de bébé, regardez une pipette de sérum et mettez à votre échelle. C’est peut-être le plus efficace, mais je suis sûre qu’un jour on va nous apprendre qu’en fait on torturait nos bébés en faisant ça. Je le fais quand même quand le nez est bouché, mais depuis que j’ai découvert que le mettre à la lumière du jour directe le faisait éternuer, j’avoue que…

#6- Pour savoir comment habiller son bébé, il faut mettre une couche de plus que ce qu’on porte nous

Donc pour l’été, pensez à enlever votre peau pour que votre bébé en slip puisse respecter la règle. Ou écoutez-le brailler dans son bodie parce qu’un transpire comme un veau.

#7- Evitez de montrer les écrans à des enfants de moins de 3 ans

Putain je vous jure qu’on essaye. Mais quand le seul moyen pour qu’il arrête de brailler c’est de l’asseoir à côté de nous sur le canapé, ou de le prendre sur nos genoux pendant qu’on bosse sur le PC, on a beau lui dire de ne pas regarder, il s’en tape. On limite énormément hein, mais c’est fourbe un bébé, ça sait parfaitement hurler au moment où t’as besoin de glandouiller ou de travailler.
Bon parfois aussi on veut juste lui montrer une vidéo de lui-même pour voir sa réaction et ensuite seulement on se rappelle que… Oups.

Et je suis sûre que j’en oublie plein. (Mais j’ai répertorié tout ça lors de la tétée de 3h du matin alors vous m’en voudrez pas)

2 réflexions sur “7 très bons conseils impossibles à suivre quand on est une mère normale (finalement)

  1. sijosais dit :

    Ton article m’a fait sourire et je crois que j’ai dit « oui! » à chaque fin de paragraphe ! Merci d’avoir fait remonter tous ces souvenirs que j’espère revivre 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s