Comment se sentir chez soi sans être obligé de vivre dans un catalogue Ikea

sLa maison, c’est important. Pas spécialement le bâtiment en lui-même, mais LA maison, le chez soi, l’havre de paix, le cocon, le cul sur le canap, la bière dans la main, la pizza dans l’autre, les pieds sur la table basse, les éclaboussures de dentifrice sur le miroir de la salle de bain. La réalité, loin de la photo Instagram du magasin de meubles où on lit un roman chiant sur son fauteil tendance, en souriant comme un niais, le dos droit comme un piquet, parce que le chien passe devant nous.

 

Je vais être honnète avec vous, j’ai mis un bon moment à me sentir vraiment chez moi, c’est à dire à considérer mon appartement comme un lieu de bien-être, qui me ressemble, et dans lequel je me sens moi-même. Maintenant que c’est fait, je vous propose d’étaler ma science.

La déco

Ok, là on peut jeter un oeil au catalogue Ikea si on veut, en fait peu importe la provenance, à partir du moment où vous choisissez des meubles que vous aimez, qui vous correspondent pleinement. J’entends par là que si la composition dans le corner du magasin vous plait globalement mais que les chaises vous les aimez bof, ne prenez pas ces chaises. Mixez les styles si ça vous chante, jouez au portrait chinois en vous demandant la tête que vous auriez si vous étiez une table, si vous êtes deux consultez-vous un minimum (si vous avez des goûts opposés, bon courage, je fais pas conseillère conjugale), mais dans tous les cas, choisissez selon votre ressenti et pas en fonction de la photo que vous allez poster sur Facebook un peu plus tard. Breaking news, vous n’allez pas vivre dans une photo en fait ! Assumez vos goûts, quoiqu’en pensent les autres : ils devraient bien tenir le temps d’un apéro, et vous, vous devrez tenir au quotidien. Vous comptez plus.

Habillez les murs un minimum, afin d’avoir un certain équilibre entre le sol bien rempli et les hauteurs. Avec un pan de mur en couleur, des tableaux, des posters, des trophées de chasse (non en fait), des pendules… Croyez-moi, lors d’une discussion qui traine en longueur avec votre copine pessimiste, ça vous occupera d’avoir un truc à regarder derrière elle.

Maintenez un ordre global, en fonction de votre degré de résistance à la saleté et au chaos. On est tous différents là-dessus, perso je passe l’aspirateur et la serpillère toutes les semaines et je pense que certaines amies qui le font quotidiennement mourraient d’étouffement à la poussière à ma place. Donc faites en fonction de votre maniaquerie de manière en tout cas, à vous sentir bien en rentrant chez vous.

Gardez tout de même un petit bordel organisé… Je rappelle que la vie dans un catalogue, c’est déprimant. Votre chez-vous, il a le droit d’être vivant ! Laissez trainer ce magazine que vous n’avez pas fini, la corbeille de fruits qui n’a pas obligation d’être dans la cuisine, les stylos qu’on cherche de toute façon toujours trop longtemps quand on les range, votre pile de bouquins à lire cet été. Ce petit désordre est aussi ce qui évolue au fil des jours, ce qui évite la monotonie.

Enfin, pensez aux plantes. Non sérieusement, les plantes, c’est la vie, c’est notre rapport à la nature, et c’est bon pour l’air. Si vraiment vous êtes nul pour vous en occuper, sachez qu’il en existe un paquet qui demandent très peu d’entretien (les cactus ou celles qui ne coûtent pas très cher à Jardiland parce qu’elles poussent comme du chiendent) et dans le pire des cas, prenez-en des fausses. Côte purification vous l’aurez dans l’os, mais ça fera toujours un peu de verdure. Et puis celles là vous n’aurez pas besoin de leur parler.

deco-interieur

L’ambiance

Je ne parle pas de l’ambiance à table quand vous avez accidentellement raclé l’aile droite de la voiture de votre mec en lui empruntant pour faire les courses parce qu’elle était devant et que faire des manoeuvres c’est chiant. Je parle de l’atmosphère générale, sur laquelle vous avez la main.

Les odeurs par exemple : sélectionnez l’odeur de votre produit pour le sol, celui de votre lessive, mettez des bougies parfumées ou de l’encens si vous aimez ça, ouvrez les fenètres même si vous ne fumez pas, allumez la hotte quand vous faites la cuisine, et entourez-vous de senteurs familières. Pourquoi? Parce que l’odeur est souvent la première chose que vous notez en rentrant chez vous, alors autant qu’elle vous plaise et vous apaise.

Le son est important aussi : allumez la musique en fonction de votre humeur, pas trop fort si vous avez des voisins sensibles, mais quand même, vous êtes chez vous ! C’est le seul endroit, avec votre voiture où vous êtes libre d’écouter ce que vous voulez sans embêter personne. Ce qui n’est pas le cas du bus ou de la rue, bien que certains de nos congénères se sentent obligés de partager leur amour pour Jul avec tout le quartier.

Le confort

Vous avez le luxe de sélectionner le coussin sur lequel vous allez vous vautrer en rentrant chez vous. Faites le bien ! Si vous n’êtes pas à l’aise chez vous, on va avoir un souci les gars. Prenez soin de votre literie, de votre canapé, ne lésinez pas sur les coussins et l’assise de vos chaises.

Pensez à vos pieds aussi… Je ne plaisante pas, si la reflexologie plantaire existe, c’est bien qu’ils ont un sacré impact sur notre bien-être général ! Il n’y a qu’à penser à quel point vous avez l’impression que la vie est une chienne quand vous avez de nouvelles chaussures, qu’elles vous arrachent les talons et qu’il vous reste encore 20min à marcher avec. Qui dit pieds, dit sol : soit vous avez un sol agréable, un parquet doux, un carrelage frais l’été, chauffé l’hiver, un lino propre qui ne colle pas, soit vous achetez des chaussons, des tapis, des sorties de lit et des tapis de douche moelleux.

Le confort passe aussi par le fait d’avoir un espace pour chaque activité, même dans de petits appartements. Si votre canapé est à la fois votre lieu de repos, de repas et de travail, je parie qu’il y en a au moins un des trois où ça foire. Segmenter son habitation et attribuer un lieu pour chaque moment de la journée et activité permet de ne pas tout mélanger dans son cerveau et de faire les choses en conscience. Vous iriez manger votre plat de pâtes dans la douche ou travailler dans votre lit ? Bah voilà.

Un lieu accueillant

Votre chez-vous se doit d’être accueillant. Pour les gens que vous recevez bien sûr, histoire qu’ils continuent de venir et qu’il s’y sentent bien, même s’ils trouvent la déco moche. Prévoyez les choses de manière à ne pas avoir à vous sentir géné quand vous accueillez quelqu’un : pensez au nombre de places assises, au nombre de verres, à avoir des serviettes de bain en rab, une odeur agréable et un air respirable, des trucs à regarder sur les murs pour quand vous leur tiendrez la jambe pendant 30min…

Mais chez vous, ça doit aussi être accueillant pour vous-même. Considérez-vous comme un invité, et demandez-vous ce que vous aimeriez trouver en arrivant le soir. Un chien et un chat ou des enfants qui ont préparé le dîner c’est assez pratique pour ça, mais même dans le cas où vous n’en avez pas, faites-vous ce plaisir. Laissez la place propre en partant afin de pouvoir revenir sans vous retrouver avec la montagne de vaisselle sous le nez par exemple. Croyez-moi, vous vous remercierez.

idee-deco.jpg

Du positif

Votre intérieur, c’est un cadeau quotidien que vous vous faites, et c’est aussi là où vous atterrissez à la fin de vos journées parfois moisies. Si être chez vous vous plombe le moral, c’est chaud. Faites-en un espace plein de positif, qui vous confortera dans votre bien-être dans vos bonnes journées, et qui vous réconfortera lors des mauvaises.

Disposez quelques photos représentant des gens que vous aimez, des bons moments passés, des lieux qui vous ont fait rêver. Rapportez des souvenirs de vacances et de voyages que vous pourrez laisser sortis pour vous y replonger de temps en temps.

Mettez de la couleur ! Ces photos de catalogue sont d’un ennui…Le gris, le taupe et le beige, c’est très bien en bases neutres, mais seules, c’est déprimant. Ah ça oui, ça semblera propre et bien fini et tout ce que vous voulez. Mais chiant. Il ne s’agit pas de transformer votre intérieur en licorne, mais de vous faire cette faveur de dynamiser votre lieu de vie. C’est bon pour le moral je vous dis.

L’attitude

Pour terminer, se sentir chez soi, ce n’est pas qu’une question d’environnement. C’est aussi un art de vivre, voire de se laisser vivre. C’est l’endroit où vous pouvez être à 100% vous-même (vous vous le devez même), votre espace personnel. Vous avez le droit d’y faire le ménage en slip, d’y vivre sans soutif, de vous tenir avachie les jambes écartées même si vous êtes une meuf, de faire un masque de soin visage pour essayer même si vous êtes un mec, de sortir vos jambes non épilées, de trainer en pyjmoute jusqu’à 14h le dimanche, de roter, de péter, de parler tout seul sous la douche. De ne pas être en représentation comme vous le faites en société. Au final, c’est sans doute ce qui est le plus important, parce que c’est ce qui fera de vous quelqu’un de sain d’esprit, qui n’est pas dans le contrôle permanent de ce qu’il est.

green-interior

Faites-vous plaisir : enfoncez-vous dans votre canapé, pas coiffé, regardez vos plantes qu’il faut arroser, puis jetez un oeil à ce livre qui traine que vous allez bientôt finir, en écoutant et en marmonnant en yaourt ce titre des 90’s qui vous replonge avec délice dans le passé, en vous grattant sous les fesses. Faites une gratouille sur la tête de votre chien, lancez Netflix pour vous réveiller, la bonne odeur du pain grillé qui arrive dans vos narines, et souriez : vous êtes à la maison.

 

En écrivant ce billet, j’écoutais I’m Me de Us the duo

Une réflexion sur “Comment se sentir chez soi sans être obligé de vivre dans un catalogue Ikea

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s